Le Mentorat

Le mentorat : l’organisation du transfert des compétences au sein des entreprises et des organisations

Le mentorat a pour objectif la transmission et le brassage des savoirs, des expériences, des valeurs, des cultures au sein d’une organisation.

Mentor ami d’Ulysse, a été chargé par ce dernier de veiller sur son fils Télémaque
pendant son absence afin de lui servir de guide, de précepteur et
d’accompagnateur.

Le mentorat est une pratique en pleine expansion en France, qui se développe aussi bien dans des grands groupes internationaux que dans des organisations à but non lucratif.

Ses bénéfices sont en effet très largement reconnus :

  • Il favorise l’entraide et la coopération au sein des organisations, pour accroître leur performance
  • Il créé du lien et développe la cohésion entre les collaborateurs ou les membres d’une organisation
  • Il produit un double bénéfice personnel et professionnel :
    • Le mentoré gagne plus vite en efficacité professionnelle et personnelle
    • Le mentor valorise les compétences qu’il veut transmettre et challenge ses propres connaissances.
  • Il apporte à l’organisation du mieux être, de la résilience et de la santé organisationnelle

Le fonctionnement du Mentorat

Il s’inscrit dans un cadre prédéfini appelé Programme de mentorat piloté par un ingénieur en mentorat interne ou externe qui définit:
• La mise en relation mentor – mentoré
• La formation, le suivi et la supervision des mentors, mentorés…
• L’évaluation du dispositif
Le programme est mis en place par l’ingénieur en mentorat spécifiquement formé, qui fournit le matériel documentaire (contrats, guide du mentorat, outils de matching, de formation et de suivi…).
Le mentor est formé à la transmission, à la posture d’accompagnant et au fonctionnement pratique du dispositif.
Le programme est supervisé par un professionnel : Référent interne à l’Organisation ou ingénieur en mentorat.

Le cadre déontologique

Comme pour toutes les professions de l’accompagnement que nous portons au travers su SIMACS, la pratique du Mentorat est soumis à un code de déontologie. En France, le cadre déontologique est celui de l’EMCC France, membre fondateur du SIMACS.